Par : schneidj
Publié : 9 avril

Un restaurant complet au lycée hôtelier Georges Baptiste pour un menu VEGAN


Les dynamiques de l’alimentation sont sans cesse davantage conditionnées par des facteurs liés à la nutrition, le respect de l’environnement, la valorisation des circuits courts ou encore la diminution voire le rejet de tout aliment d’origine animal. La mondialisation du système alimentaire et les affaires de maltraitances animales dans certains abattoirs relayées par la presse sont autant de sujets qui préoccupent de plus en plus les consommateurs. Selon l’étude de Mintel et Baum & Whitman publiée dans L’Hôtellerie-Restauration du 2 février 2017, "2017 va être l’année des végétariens et des végétaliens".


Le mouvement VEGAN, qui prône une alimentation 100 % végétale et exclut tout produit issu des animaux et de leur exploitation prend une ampleur sans précédent. Désormais, cette évolution des conduites alimentaires ne touche plus un nombre confidentiel de personnes mais s’étend à toute une population. Petit à petit, la restauration végétale gagne du terrain. Même le Bocuse d’Or de cette année a mis à l’honneur cette cuisine en demandant aux chefs de réaliser une assiette "100% végétale, composée exclusivement de fruits, légumes, céréales, graines ou légumineuses".


En résonance à ce mouvement de fond, la classe de 2BP1E, avec l’aide de Franck Benamou et Jean-Baptiste Schneider, ont assuré le service d’un menu sur le thème VEGAN composé des mets suivants :




Terrine de champignons et lentilles
Salades mêlées aux graines toastées
*****
Burger à l’avocat, steak d’haricots rouges et quinoa, oignons confits
Duo de sauces Shipotle et yaourt soja
Frites et coleslaw
(mayonnaise végétale)
******
Cheesecake aux fruits rouges et au tofu


 


Un repas qui a remporté un vif succès puisque le restaurant affichait complet !