Vous êtes ici : Accueil > Hôtellerie Restauration > Les établissements de l’académie : présentation et actions > Lycée hôtellerie Restauration C.Ader Bernay > Les actions > Petit déjeuner pédagogique en plein air au lycée Clément Ader de Bernay (...)
Par : schneidj
Publié : 1er avril 2015

Petit déjeuner pédagogique en plein air au lycée Clément Ader de Bernay !

Les élèves de la section CAP services hôteliers du lycée Clément Ader de Bernay proposent à l’heure de la pause de 10h00 un petit déjeuner servi dans la cours du lycée.

Et oui ! Pourquoi ne pas changer les apprentissages sans perdre de vue les objectifs de la formation. Les enseignements théoriques et pratiques sous une autre forme.
Rappelons que ce diplôme se prépare en 2 ans : accueil de la clientèle, entretien des chambres et des parties communes, du linge et service des petits déjeuners en salle ou en chambre… Quelle bonne idée de le proposer à un public extérieur !

Les élèves s’affairent le matin sous l’égide de leur enseignant Guy Léger pour préparer ce petit déjeuner très apprécié des élèves. Nous savons très bien que beaucoup d’élèves ne déjeunent pas le matin avant d’aller à l’école.

Manque d’appétit le matin, manque de temps et de disponibilité, absence de calme et de convivialité familiale, le petit déjeuner est trop souvent sacrifié, notamment chez les plus jeunes, qui en ont pourtant le plus besoin. Couchés de plus en plus tard, ils attendent le dernier moment pour se lever et n’ont plus le temps d’y penser.
C’est aussi le repas le plus négligé, en quantité et surtout en qualité, dans les familles défavorisées et monoparentales, plus souvent affectées par la précarité.

Ce premier repas de la journée est essentiel, mais les Français ne le savent pas assez. Il devrait assurer de 15 à 20 % des besoins énergé¬tiques de l’adulte, de 20 à 25 % de ceux de l’enfant et de l’adolescent. Or 21 % des enfants, la moitié des adolescents et 15 % des adultes restent à jeun le matin, et, parmi ceux qui prennent un petit déjeuner, 15,5 % seulement des enfants et adolescents auraient un petit déjeuner équilibré, selon une enquête de l’Institut national du cancer.
Article le figaro.com

Ce petit déjeuner est une aubaine et permet aux élèves comme aux professeurs de se retrouver autour d’une boisson chaude ou froide et de discuter de diverses choses.

Tous les mercredis, Ils confectionnent différentes choses pour environ 200 personnes comme des tartelettes, toasts, cuisson de croissants, cakes, boissons froides et chaudes : avec l’aide de différentes sections « cuisine » pour faire face au succès de cette action.

Les élèves apprennent à travailler en cohésion, à s’organiser, à confectionner, à la méthodologie…le tout dans la rapidité et le goût du travail bien fait. Ce sont deux qualités importantes pour un futur employé d’hôtel.

Guy Léger cherche à développer des sémiologies cognitives et que chaque élève progresse à son rythme dans ses apprentissages.

Comme améliorer le comportement de l’élève : se lever le matin et avoir envie de venir au lycée, en tenue professionnelle, respecter les horaires de travail, prendre confiance en soi et apprendre le respect.

Rendre acteur et autonome l’élève : les élèves viennent avec leur idée de recette accès sur le thème du petit déjeuner et comprendre les enjeux d’un petit déjeuner équilibré et les bienfaits sur la santé.
Pour un petit coût de fabrication grande satisfaction de tous.
Les élèves emmènent sur des chariots le petit déjeuner dans la cour du lycée. Changeons les habitudes du service en salle ou dans les chambres. Là, il faut savoir accueillir le client (des élèves) et prendre sa commande, servir les boissons chaudes ou froides, les viennoiseries, les produits laitiers…

La règle d’or avant de servir ou de se servir « c’est le bonjour ! », le premier savoir-faire inculqué à nos futurs professionnels.

La vision de ce type de manifestation est de préparer les élèves au plus près de la réalité de leur métier. Titulaire du CAP services hôteliers, ils pourront postuler comme femme de chambre, valet, employé d’étage et pourront évoluer vers le poste de gouvernant(e) lorsqu’ils auront de l’expérience. Certains élèves continuent leur formation soient en cuisine ou en salle.

Et puis quelle agréable façon de faire connaitre cette formation auprès des autres élèves en leur apportant ce plaisir d’un petit déjeuner proposé avec sourire et compétence !

L’expérience que nous pouvons en retirer est les suivants : une évolution du comportant, valorisation de l’élève et changer le regard des autres sur cette formation riche en compétences.

Guy Léger et Franck Leclerc

PHOTOS